Eva Longoria, l’exigence absolue en matière de vin

Eva Langoria

A 41 ans, la micro-bombe pourrait bien avoir trouvé ZE série qui lui permettra de buzzer à nouveau. Elle s’appelle « Telenovela » et la Sex-Mex « made in Usa » y incarne Ana Sofia Calderon, une ambitieuse et très colorée star d’un show très populaire en Amérique Latine. En deux mots, cette vedette olé-olé doit à la fois « dealer » avec des scénaristes portés sur la Téquilla et un cast qui met tout en œuvre pour lui savonner la planche ! Pire, elle va découvrir que son ex-époux vient d’être auditionné pour jouer non nouveau boyfriend. Entre deux drames hispanisant, notre Eva nous a reçu dans son resto, le « Beso » qui est mucho bueno !

« Nous nous trouvons aujourd’hui dans mon restaurant. Il se situe dans le quartier historique de Hollywood. Au départ, je me disais que je voulais juste installer un stand de Tacos ! Un truc à l’angle de la rue qui aurait nécessité que l’embauche de deux employés ! Mais attention, pas n’importe quel type de tacos ! Ce que je voulais, c’était proposer des produits TexMex authentiques ! Et puis un jour, ce lieu où nous sommes aujourd’hui s’est retrouvé sur le marché ! Franchement, je n’avais jamais rêvé prendre un si grand local ! J’aime cuisiner et j’ai un livre de recettes à la maison, mais là j’avais en face de moi un vrai défi à relever ! (…) Je viens très régulièrement à Beso ne serait ce que parce que j’adore manger ! J’ai toujours faim ! Je suis toujours très impliquée et il fut un temps, c’est moi-même qui préparait moi-même et chaque soir le guacamole. Quant à mon plat préféré, c’est une bonne assiette de fideo. Vous vous demandez probablement ce que c’est ? Ce sont des pâtes traditionnelles mexicaines. C’est aussi le premier plat que ma mère m’a appris à cuisiner. Je me revois comme si c’était hier. J’avais 5 ans. J’avais pris un tabouret pour être à la hauteur du plan de travail. Il fallait avoir beaucoup de mérite car c’est un plat qui nécessite un certain savoir faire. A part ça, je fais très attention à ce que j’absorbe ou à ce que je bois. Je préfère me priver plutôt que de manger un truc sans goût ou un vin sans caractère…

[http://fr.gilbertgaillard.com/eva-longoria-l-exigence-absolue-en-matiere-de-vin-actu-721.html]

Print Friendly, PDF & Email

Giornalista, Sommelier, ha lavorato al Gambero Rosso per oltre 10 anni come giornalista, degustatrice per la Guida ai Vini d’Italia, autore e regista dei servizi televisivi per il Gambero Rosso Channel, autore di libri su vino, cucina e turismo. Ha partecipato al progetto di rilancio del brand Franciacorta e nel 2006 ha fondato Vinotype, un’agenzia di comunicazione specializzata per le Aziende vitivinicole. Nel 2010 ha lanciato il magazine on line Vinotype.it.

Previous articleRespiro di Maremma per Rocca delle Macìe
Next articleNY incorona il Principe: Tenuta di Fiorano con Doctor Wine nella Grande Mela