Les viticulteurs craignent les gels d’hiver et de printemps

viticulteurs
En ce début janvier 2016, les ceps de vigne ne sont toujours pas entrés en repos végétatif, au désespoir des viticulteurs qui aimeraient l’arrivée d’un « véritable froid ». La crainte commence en effet à poindre, vis-à-vis des risques liés aux gels d’hiver et de printemps. Témoignages.

Les conditions météos de ces derniers mois et semaines sont pour le moins inhabituelles. A Avignon par exemple, Météo France a enregistré un écart par rapport à la normale de +3,6°C de la température moyenne sur décembre 2015. Autre exemple, à Montpellier : la température minimale enregistrée a été de +8,3°C, au lieu des +3,7°C enregistrés habituellement, soit un écart de +4,6°C… Cette tendance est généralisable à l’ensemble du pays : décembre 2015 est même le plus chaud jamais enregistré en France depuis 1900. Côté pluviométrie, novembre et décembre ont par ailleurs été largement déficitaires sur l’ensemble du territoire…

[link]


[SCARICA L'ARTICOLO IN PDF]